l'atelier du microphone U47

Marc HENRY de l’Atelier du Microphone a eu la gentillesse de prendre de son temps pour répondre à mes questions lors d’un entretien téléphonique. Il repart et fabrique des microphones statiques à large membrane dont une fameuse réplique du Neumann U47. Un vrai passionné qui n’a pas sa langue dans sa poche avec qui j’ai eu plaisir à discuter, un artisan du « vrai son » ! Je vous laisse découvrir.


L’Atelier du Microphone

Bonjour Marc HENRY,
Quel est ton parcours ? En quoi consiste ton métier ?

Au départ je suis automaticien de formation, j’ai travaillé sur les mises en routes de machines spéciales à la COGEMA, devenu AREVA. J’étais prestataire externe et on mettait en route toutes les machines automatisées qui sont destinées à travailler dans des atmosphères dégueulasses. Comme je dis toujours j’étais déjà antinucléaire avant je ne savais pas trop pourquoi ben maintenant je sais pourquoi.

Après ça j’ai fait du dépannage sur des machines à commandes numériques, dans une boîte de sous-traitance automobile. Je faisais des compresseurs de climatisation sur les gros centres d’usinages. J’ai fait mécanique automatisme industriel à l’époque.

Et puis de très bonne heure j’ai commencé à bricoler dans la hifi, moi au départ ce qui m’intéressait c’était vraiment d’écouter la musique à la maison.

Sur les amplificateurs à lampes ?

Oula j’ai terminé par ça, j’ai commencé par faire des câbles, des sources. J’ai modifié des lecteurs de CD et puis ensuite j’ai fabriqué des pavillons (nous en reparlerons) comme t’as vue. J’ai équipé des gens avant d’en avoir pour moi, dans ma bande de potes. Et puis j’en ai vendu aux copains des copains et puis après je me suis immatriculé.

Au milieu des années 2000 j’ai exporté des pavillons dans 17 pays au total. J’ai fait du chiffre avec ça et c’est comme ça que j’ai payé les premiers prototypes de ce qu’est devenu la grande castine de mon gros système à pavillon, qui a subi des évolutions profondes. Il y a eu un gros arrêt à ça parce que c’était un projet très mal géré, nous étions une bande de potes et il n’y avait pas de gérant dans la boîte.

Techniquement on était au top, on a fait le salon de Munich, il y a plusieurs revus qui on dit qu’on était la meilleure écoute du salon alors qu’on débarquait. Et derrière ça il y a un associé qui est décédé, un autre qui devait s’occuper de sa carrière de violoniste. Et puis moi j’étais en divorce, en dépression avec une hernie discale et la boîte est tombé en rade pendant trois ans.

Donc j’ai eu besoin de pognon et au moment où je commençais à vraiment avoir besoin il y a un copain qui m’appelle et qui m’a introduit dans le milieu du studio je n’avais jamais vu de console. J’ai commencé à ouvrir des appareils. Olala ça c’est un appareil mythique ! Mais comment c’est fait par rapport aux solutions d’audiophiles je suis tombé de haut.

On a ouvert mon premier micro je me souviens c’était un AKG The Tube, que j’ai modifié et c’était tout de suite mieux, mon pote était assez emballé. Après un coup de fil d’un de ces potes qui avait des micros en pannes. Dans la caisse il y avait un Neumann U87 et il y avait un vrai Neumann U47 il y avait des Shoeps M221, et des Neumann KM54.

Donc dans la même caisse j’avais vraiment des trucs super chouettes. Ça m’a foutu le frisson de démonter ça et de les faire refonctionner. Je me suis éclaté. Quand j’ai rendu la caisse le mec me rappelle plus tard pour que je refasse la même chose à son autre U87. Ça a commencé comme ça. Le Neumann U87 est le micro que je connais le mieux. Je me flatte aujourd’hui d’avoir 100 pour 100 de satisfaction, les gens redécouvrent leur micro avec un petit quelque chose en plus.

Ensuite j’ai commencé à prendre n’importe quel micro et après avec un peu plus de notoriété j’ai commencé à pouvoir choisir mes clients. Et maintenant je me recentre sur les trucs que j’aime bien, plus le corps du micro est gros mieux ça me plaît, et les grandes membranes.

À l’atelier du microphone tu es spécialisé en micros statiques, les micros dynamiques ça ne t’intéresse pas ?

Pour les micros dynamiques je travaille avec Jérôme Cousin qui tient Obsolète Audio et qui répare les chouettes micros dynamiques que l’on a pas envie de jeter. Les AKG D12, les Shenneiser MD421, Electrovoice RE20, Shenneiser MD441. On travaille ensemble on est quasiment voisin.

L'Atelier du Microphone - Réparation
L’Atelier du Microphone – Réparation

Et toi tu as une préférence pour les micros à lampe ?

Ouais que ce soit à titre d’audiophile comme à titre de fabricant réparateur de micros, je trouve que quand il y a des lampes il y a un truc en plus. On est en prise directe avec les musiciens c’est même pas une histoire de graves, médiums ou aigus. C’est une histoire d’émotion qui se transmet mieux, et c’est ça qui me botte.

En tant qu’audiophile ce que j’aime bien c’est vraiment retrouver les musiciens chez moi, trafiqué le moins possible.  Ça, m’a fait reconsidérer mon boulot côté pavillon, ampli, préampli. Le fait de travailler dans le studio, de comprendre avec quoi le matériel était fait. Que des fois me rendre compte que les défauts que je m’attribuais existaient dès le micro. Ça m’a fait reconsidérer pas mal de choses.

Le circuit à lampe est peut-être plus facile à entretenir ?

Ouais les gros micros à lampe c’est toujours réparable. Des fois on est un peu obligé de charcuter le truc. Typiquement quand tu tombes sur un Neumann U47 avec la lampe VF14 qui est morte t’es emmerdé. Il faut retrouver une lampe hors de prix ou alors t’es obligé de rajouter un chauffage filament. J’en vois passer un par an maintenant je commence à bien le connaitre le vrai vieux, mais ils sont tous différents.

Dans tous ceux qui me sont passés entre les mains il y en a pas deux qui sonnaient pareils. Le U47 ce n’est pas ce que pas mal de gens croient. C’est un micro qui est mine de rien vachement transparent, qui a une bande passante qui est vachement large, et ce n’est pas un truc qui est que bas médium. On a cette image là, et non un vrai vieux avec une capsule M7 PVC et ben ça monte dans l’aigu ! Et droit propre.

Ces mecs étaient des génies, des personnes comme Léo Fender pour les amplis ou Georges Neumann pour les micros. Ils ont inventé des circuits toujours d’actualité et aujourd’hui personne ne fait mieux ?

Pour moi il y a plusieurs causes à ça. Déjà c’étaient des vrais grands qui travaillaient dans les rares boîtes d’électroacoustique. Les lampes qu’ils faisaient à l’époque, c’était fabriqué au moment où l’on avait le maximum de savoir faire dans la fabrication des tubes.

C’est comme ça qu’on a eu les lampes les meilleurs, avec le moins de bruit de fond, qui sonnaient d’enfer. Ils avaient déjà le savoir-faire pour les lampes, ils avaient le droit à tout un tas de matériaux auquel on a plus le droit maintenant avec les normes ROHS. Ce qui fait que les copies de tubes vintages ne pourront jamais marcher comme les vrais vieux.

Et puis il y a autre chose si on regarde les technologies de l’époque, tout ce qu’ils avaient était top. Ils avaient les bonnes lampes, d’excellentes résistances, ils avaient les condensateurs papiers huilés que l’on recherche aujourd’hui même. Ils utilisaient des alimentations avec des grosses selfs de filtrage parce qu’ils étaient obligés de faire comme ça. Ce sont des solutions qu’ils prenaient parce qu’ils étaient obligés à l’époque. Mais concrètement aujourd’hui si on veut faire un truc excellent et ben c’est ça qu’on fait.

Alors que quelques années plus tard pour faire le Neumann U87. Les électroniciens chez Neumann étaient toujours excellents. Mais ils ont pris les technologies de l’époque, le transistor qui est dedans n’est pas génial. Il y a des FET qui sont bien meilleurs que ça, et les condensateurs qu’ils ont mis dedans ce sont des trucs de radio-réveil ! Parce que ça prend pas de place ça ne coûte rien mais c’est juste pas terrible. Ils ont fait avec les technologies de l’époque mais sauf que ces technologies n’étaient plus bonnes.

l'Atelier du microphone  - AM47
l’Atelier du microphone – AM47

Ton micro de l’Atelier du Microphone AM47 réplique du fameux Neumann U47 est basé sur quel circuit ? L’original VF14 (je ne pense pas vu le prix des lampes) ? Oliver Archut EF800 ou autre ?

J’utilise les schémas d’Oliver Archut. J’ai fait aussi un Neumann UM57, il ne sonne pas comme un original mais par contre on obtient un excellent micro. Quand on suit son schéma on met les bons composants, une bonne alimentation, on obtient vraiment un micro super chouette.

Comme lampes au départ j’utilisais des EF12K et puis j’ai arrêté, parce que c’est cher et ce n’est pas facile à trouver en bon état. Les bons supports coûtent encore plus cher que la lampe !

Donc j’en suis venu à l‘EF800 et en fait quand on a fait des tests croisés j’avais un micro meilleur et à la fois plus proche de l’original. Même si c’est un tube en verre c’est un tube qui est très proche de la VF12 ou VF14 qui est très silencieux. Tu respecte le schéma d’Oliver Archut et tu retombes sur le U47.

Donc lampe EF800, transfo de sortie Haufe ce sont les premiers clients qui m’avaient conseillé. C’est fabriqué par la boîte qui fabriquait les transfos du U47 à l’époque. C’est le plus cher mais c’est le plus authentique.

Et la capsule du AM47 ?

La capsule je prends un Thiersch PVC. Pareil au départ je l’ai fait parce que les clients m’ont demandé ça. Et puis quand j’ai comparé, ça m’emmerde mais la PVC marche mieux. Il y a un truc qui est plus organique, il y a plus de matière. Quand on fait une comparaison en direct la Mylar elle sonne plastique entre guillemets.

Et le corps du micro, tu l’achètes ? Tu le fabriques à l’Atelier du Microphone ?

J’ai commencé avec des corps AMI qui ne sont pas fabuleux et pas très bon marché. Après j’ai utilisé des Intuitif qu’on ne trouve plus. Les derniers U47 je les ai fabriqués avec le corps de chez Studio 939 qui a un XLR 7 broches, alors c’est du Chinois, ça fait un peu cheap, ça coûte pas bien cher, mais le connecteur qui est une sous-marque de Neutrick est devenu vraiment bien.

Et pour le boitier d’alimentation tu te fournis où ?

J’en ai fait plein, le dernier que j’utilise c’est le boitier que vend Thomann à 66 euros the t.bone PSU Retro Tube II qui a un look vintage. Par contre il faut tout changer dedans. Ce n’est pas qu’une histoire de tension, c’est que les condos sont pourris, le plan de masse est nul, le transfo d’alim on peut le garder mais il peut poser des soucis.

Je garde le boitier par contre dedans je mets mon filtrage et ma régulation à moi, avec mes modes de régulation tout simple. Mon truc c’est la simplicité avec des composants de qualité. Et c’est comme ça qu’il y a le petit truc en plus qui fou la cher de poule.

Et je trouve dès qu’on va dans les trucs compliqués, soit il faut aller hyper loin mais dans ce cas-là, le micro ce n’est carrément plus possible de le vendre 3000€. Soit il faut rester dans des solutions simples avec d’excellents composants.

Et sur le prochain micro que je vais livrer, on est dans l’amélioration continue ! Je vais faire usiner un corps à côté de chez moi en Bretagne. Il me reste une tête Aputis et après ça va être compliqué. La tête c’est une autre histoire.

Comment est câblé ton U47 ? Utilises-tu des circuits imprimés à l’Atelier du Microphone ?

Tout est câblé en l’air. J’utilise des plaques à troues pour implanter les composants mais je n’utilise pas de pistes. je n’utilise pas n’importe quel câble, si il a un isolant c’est du téflon et encore le mieux ce n’est de pas en mettre. Du petit fil cuivre argent très fin, isolé au téflon câblé en l’air, le tout super clean. Jamais touché avec les doigts.

Où peut-on  écouter ton micro à lampe AM47 ? Sur quel(s) enregistrement(s)? Un petit lien

Sur un enregistrement de Tony Allen deux AM47 en Overhead et un Neumann U47 FET dans la grosse caisse et c’est tout. Le tout a été enregistré totalement en analogique chez Midi Live.

Micro Batterie Overhead AM47 de l’Atelier du microphone

Sinon je n’ai pas de lieu de démo où on peut l’écouter. chez des clients au hasard, je ne fais pas de communication, ça marche au bouche-à-oreille. Je ne veux pas entrer dans le système de la fabrication en série. Je n’ai plus de stock je fais uniquement sur commande. J’ai eu des FLEA 47 et des vrais Neumann U47 en réparation mais je n’ai pas le matériel pour enregistrer, pour faire des écoutes comparatives et je ne prends pas le temps.

Et que penses-tu des FLEA du coup ?

Les FLEA c’est bien. J’en ai eu que deux et les deux étaient différents. Ce sont des gens que je respect chez FLEA parce qu’ils ont travaillé, c’est leur propre design. On voit qu’il y a de la recherche derrière, il y a de la passion. On n’est pas chez Telefunken !

Dans le U47 pour ceux qui en font un, il ne faut pas faire une fixette sur la lampe. Regarde ce qu’il y a autour pour la faire marcher ! Peluso ils ont sorti une version 2247 LE avec une lampe EF12K mais c’est du gâchis d’utiliser une EF12K là dedans. Et tu sais quoi ils n’ont même pas compris qu’est ce qu’il faisait le son de l’EF12K dans le U47. C’est du non sens et juste parce qu’ils étaient incapable de faire le boulot qu’a fait Oliver Archut.

Pour des petits budgets entre 1000€ et 1500€ je fais des micros à moi. Je prends un corps de micro Chinois et dedans je mets la super capsule, ma super électronique à lampe et là tu as vraiment un micro qui est terrible.
Et suivant le temps que j’ai je vais essayer de faire une prise de son comparative avec mon micro pas cher et un Neumann M149.

Du coup c’est ce que j’allais te demander que penses-tu des micros actuels de Neumann M147 ou M149 ?

Ce que j’en pense c’est que ça sort de chez Neumann donc c’est très bien fabriqué. C’est beau, c’est robuste. Mais c’est un truc d’électronicien quoi, pour moi ce n’est pas un truc de preneur de son, ce n’est pas un truc d’audiophile non plus. C’est un truc de mec qui écoute de la musique avec un distorsiomètre.

Pour moi c’est ça et ça se retrouve, c’est-à-dire que à l’écoute, c’est droit, c’est propre il n’y a pas de défaut, mais c’est pas ça ce qui te fout la cher de poule. Et je trouve que c’est vraiment tombé bien bas quand on a conçu le Neumann M49, faire derrière le M149 c’est un peu la honte quoi !

Et alors pourquoi eux ils font ça ?

Pour moi c’est parce qu’ils sont sûrs d’eux. Je ne suis pas électronicien les notions que j’ai, je les ai apprises sur le tas. Mais quand tu es audiophile et que tu essaies de dire à un électronicien, que les condensateurs papiers huilés K40 n’ont pas le même son que les condensateurs papiers huilés K42…

Et ben le mec il a un petit sourire en coin et puis il ne te croit pas. Et il te répond moi je suis allé à l’école électronique je sais pourquoi ça distord, et les lampes c’est bon parce que tu aimes la distorsion…

Et puis ils te pondent un M149, un M147 et ce sont des trucs qui laissent complètement froid. Quand tu es audiophile et tu regardes un M149 comment c’est fait, tu n’as pas besoin de le brancher pour savoir que ça ne marche pas.

Ils ont quand même gardé le U67 qui est un « vrai micro » qui doit bien marcher ?

Oui le Neumann U67 ils ont eu l’intelligence tout simplement de le refaire à l’identique et là c’est entre guillemets facile parce que tous les composants existent toujours.

Et que penses-tu de Warm Audio qui arrivent à fabriquer un pseudo U47 pour moins de 1000€ ?

Le Warm Audio WA-47 je l’ai entendu. Pour moi c’est juste un micro à lampe un peu cheap.

Et du coup il n’a rien à voir avec un U47 ?

Rien à voir, mais alors rien de rien ! Non ça a beaucoup plus à voir avec le SCT800 de chez T. Bone. Comme certains Telefunken à 12000€ d’ailleurs ! Non pour moi vraiment il ne faut pas acheter ça. Il vaut mieux acheter un T. Bone, tu vois tu paies 200 balles tu en as pour tes 200 balles et après tu fais le tour des forums, tu le modifies toi-même. Si tu n’y arrives pas et que tu as un billet à craquer tu me l’envoie et je t’en fais un avion de chasse pour pas cher.

Mais le Warm Audio en fait il est à moitié bien. On m’a demandé plusieurs fois si je ne pouvais pas le modifier, heu oui mais non. tout est à moitié bien. Avec le T. Bone au moins tu sais que la capsule est hyper économique et si tu changes la capsule ça ne coûte pas cher et ça va marcher beaucoup mieux.
Mais le Warm, la capsule est à moitié bien, le transfo de sortie est à moitié bien et en fait t’as payé ça 800€ ou 1000€ et il faut tout jeter.

L’atelier du microphone - Marc Henry
L’Atelier du Microphone

Pourquoi à l’Atelier du Microphone tu t’es concentré sur le U47, et pourquoi pas d’autres microphones mythiques AKG C12 ou Elam 251 peut-être plus facile à reproduire aujourd’hui ?

Et ben c’est une bonne question, parce que tout simplement ce sont des clients qui m’ont orienté. Moi je n’y tenais pas parce que le U47 pour moi c’est un micro que tu ne peux pas améliorer, tu peux juste t’en approcher. Parce que quelque part si il a des défauts il ne faut surtout pas les améliorer.

Alors qu’un Elam 251 si tu le rends plus transparent ça va aller dans le bon sens. Ce n’est pas pareil pour moi. J’en ai fait deux des Elam 251 dont un à l’identique avec le vrai transfo, la vraie capsule et la vraie lampe. Le truc que je ne tien pas à refaire parce que je trouve que quand on a une vraie AC701K on devrait la réserver pour un micro vintage. Là aussi chez Telefunken c’est un scandale.

Maintenant c’est un Neumann M49 que je voudrais faire. J’ai fait pas mal de prototypes et j’en ai un en commande. J’ai toutes les pièces. Celui-là quand je l’aurais monté je serai très curieux de faire une prise comparative avec la M149. En même temps c’est un peu vache un peu facile, il faudrait le comparer avec le FLEA M49.

Et par exemple une marque comme Microtech Gefell ils font encore de vrais microphones à lampes ?

Oui j’ai eu de très bon retour de leur Microtech Gefell UM92.1 S. Et vu ce qu’ils font à transistor moi je trouve ça très bien.

Ca rassure. Et justement si tu devais citer des alternatives à ces grandes marques Neumann, AKG… Il y a d’autres marques qui te viendraient à l’esprit ?

Le dernier que j’ai découvert il y a pas longtemps qui à l’air vraiment super c’est Pearl qui utilisent des capsules rectangulaires. C’est 1600€ mais t’enterre n’importe quelle Neumann d’aujourd’hui lampe ou transistor

As-tu déjà entendu parler des microphones Russes Soyuz Microphone j’ai été surpris en très bien ?

Je n’en ai jamais eu entre les mains oui, les Russes ont un très bon savoir faire un terme de microphones, j’aime beaucoup le Oktava MK012 sur lequel je peux faire des modifications plus poussées que Michael Joly, qui améliore très grandement le micro.

Les Lomo sont excellent aussi, le Lomo 19A19 est au niveau des grands Neumann, si ils avaient le logo Neumann ils pourraient se vendre beaucoup plus cher.

Que pensent-tu des Line Audio CM3 ?

J’entends trop l’électronique dans ces micros mais pour 100€ le microphone il n’y a rien à dire !

En général aimes-tu le son des microphones sans transformateur ?

Je n’avais jamais réfléchi à la question, mais quand je recherche mes micros préférés ils sont tous avec transformateur !

Quel est ton microphone fétiche ?

Le Neumann M49 est pour moi l’un des meilleurs microphones.

Un petit mot pour la fin.

Oui j’aimerais développer un microphone qui puisse concurrencer le Neumann M49 pour un budget de 1300€, quelque chose de droit d’honnête.
Et aussi un système embarqué carte son, préamplificateur convertisseur plus deux micros stéréo. Une sorte de mallette. Le tout se brancherait en USB. Un système portatif ultra-fidèle qui permettrait de garder les prises de son telles quelles très naturel, ou au contraire de pouvoir apporter une coloration avec des plug-in facilement vu que la base serait très transparente.

Merci beaucoup à toi d’avoir répondu à mes questions, c’était un plaisir de discuter de tes projets au sein de l’Atelier du Microphone.

Je reviendrai vers toi pour parler du système pavillon… 

L’Atelier du Microphone : https://www.latelierdumicrophone.fr/


Pour en apprendre plus :

Leave a Reply