Les différents types de reverb. Comment donner de la profondeur à un morceau ?

Fabfilter pro R Reverb

Qu’est ce que la réverberation ?

Tu as fini de mixer ton morceau mais tu trouves qu’il manque de profondeur ? De relief ? Qu’il manque de l’espace ? La voix, la batterie, les guitares manquent d’ampleur ? Alors il va peut-être falloir retravailler sur la reverb de ton titre.

En mixage on a tous besoin d’une bonne réverb sans quoi le morceau pourrait être plat ou manquer de profondeur !

L’effet de réverbération en mixage est l’art de créer l’espace audio, la profondeur, la troisième dimension. Ce que certains appellent l’écho. En fait l’écho se rapproche plus de l’effet de Delay, la reverbe est une accumulation de multiples échos complexe.

Elle s’apparente aux innombrables réflexions acoustiques d’une pièce qui se chevauchent les unes aux autres. Je vais prendre un exemple quand tu entres dans un aéroport vide et que tu parles tu entends la réverbération de la pièce en plus du son de ta voix, c’est cet effet ajouté.

Elle est donc utile pour gérer l’espace d’un signal sonore, sa position avant, arrière. Plus une source sera sèche c’est-à-dire sans réverbération plus elle paraîtra devant « In Your Face » au contraire une grande et longue réverbe éloignera les éléments dans le mix. Elle peut également donner un aspect plus naturel à un mixage en recréant un espace sonore connu. Type Room, Hall, Chamber simulant des pièces.

Elle est très utile sur les voix et instruments pour sublimer, donner de l’ampleur de la matière, du corps. Une sensation de puissance quelque chose de « grandiose ».

La réverbération peut être créée à la source, lors de la prise de son. En enregistrant dans un grand hall par exemple pour avoir une grande et large réverbe. Dans une pièce avec une acoustique intéressante si cela peut apporter quelque chose au morceau. Dans ce cas là on ajoutera des micros d’ambiance ou micros room en plus des micros de proximité pour prendre le son de la pièce. C’est très souvent utilisé en prise de son de batterie pour lui donner un gros son, du punch. Mais ça nécessite souvent de grands moyens des pièces qui sonnent bien, ou particulièrement adaptées au morceau.

Elle ne peut pas s’enlever d’un enregistrement au mixage, il faut déjà avoir conscience de l’effet souhaiter si on le fait à la prise de son. Si tu enregistres ta voix dans une salle de bains, tu garderas ce son de salle de bains !

La deuxième solution, « plus simple et moins risqué » consiste à l’ajouter au mixage. En studio on fait souvent les deux. On peut ajouter l’effet avec des plug-ins de reverb ou avec des machines hardware. Je te présenterais de beaux outils pour tes mixages.

Elle peut être aussi un outil totalement créatif et surnaturel, pour donner un caractère particulier une ambiance, une couleur. Bref les possibilités sont sans infinis.

Nous allons voir comment choisir une reverb et pour quelles applications ? Quels sont les paramètres à régler ? Je vais te conseiller des plug-ins vst très efficace.

Pour te permettre de visualiser, voici un exemple de reverb qui nous emmène dans les grands espaces :


Comment choisir une reverb ?

Nous allons la choisir en fonction du style musical, de l’effet voulu, du tempo du morceau. On aura tendance à mettre des reverbs plutôt longues et enveloppantes sur des morceaux down tempo pour combler les vides, donner de l’espace et de la profondeur. Et au contraire à mettre des temps de réverbération plutôt court sur les titres rapides afin de ne pas surcharger le mix en créant un son perpétuel en arrière-plan.

Le type de reverb va être également un critère de choix, voulons-nous que ça sonne comme un espace acoustique de pièce ? Dans ce cas-là on s’orientera vers un effet de type Hall, Room ou Chamber. Voulons-nous un effet vintage ? On pourra s’orienter vers une Plate ou Spring. Avons-nous besoin de brillance ou préférons-nous un effet sombre ? Voulons-nous quelque chose de très coloré de plutôt transparent ? Chaque plug-in ou matériel de a ses propriétés c’est ce que nous allons voir.


Comment régler une reverb ?

Voici quelques réglages les plus courants dont je vais détailler les fonctionnalités. Certains plug-ins VST ont plus ou moins de paramètre de réglage.

Reverb Time Shema

Time, decay ou decay time

Le Decay est le temps de Déclin, c’est le temps que met la réverbération avant de perdre toutes son énergie et s’arrête. Un decay long simulera de grands espaces, un decay court de petites pièces.

Dimensions ou Size

Comme son nom l’indique le réglage de Size modifié la taille de l’espace acoustique simulé. À régler en corrélation avec le paramètre Decay si tu veux un effet naturel. Comme précédemment mentionné une pièce large aura un Decay long et une petite pièce un decay court.

Pre Delay

Le Pre Delay est le temps que met le son avant que les premières réflexions reviennent à nos oreilles. Plus l’espace simulé sera grand plus le pré delay sera long.

Un pré delay long rapprochera également la source, en effet plus nous sommes près de la source plus le temps des premières réflexions mettra de temps à nous revenir. C’est un élément primordial à régler.

Premières Réflexions ou Early Reflections

C’est le réglage de niveau des premières réflexions par rapport à la queue de réverbération ou tail.

Densité

La densité est la durée située entre les réflexions, un réglage élevé augmentera la densité des réflexions qui composent réverbération. Une densité élevée produira un effet au son épais, une diffusion faible sonnera plus distincte.

Diffusion ou Shape

La différence entre la densité et la diffusion n’est pas évidente. La diffusion quant à elle représente l’altération de la densité, une diffusion forte correspond à une densité normalement régulière. Une diffusion faible altère la densité en la rendant plus irrégulière. Encore un foie un réglage élevé produira un son plus épais qu’un réglage de valeur faible.

Damping

Amortissement ou damping, est la simulation du taux d’absorption de la pièce. En effet une pièce en carrelage, en pierre, en bois ou composé de rideaux ne sonnera pas pareille. Les fréquences aigües sont plus vite amorties dans des pièces équipées de matériaux absorbants, tandis que les pièces en matériaux durs sont plus brillantes. Dans les plug-ins plus on augmentera le damping plus on simulera une pièce absorbante et plus elle sera sombre au contraire plus on diminuera le damping plus l’effet sera brillant. Attention à l’excès de brillance qui peut parfois être agressif à l’oreille. Sous certains plug-ins le damping se caractérise sous la forme de filtre ou d’équaliseur.

Mix ou Dry/Wet

C’est simplement le réglage du pourcentage de réverbération (Wet) par rapport au signal source (Dry). En réglant à 0 tu n’auras que le signal source sec et à 100 tu n’auras que le signal réverbéré.

La reverb auxiliaire ou en insert ?

Je te conseille de l’utiliser en piste AUX ou FX stéréo et plutôt qu’en insert sur la piste. Avec un réglage du mix à 100 pour 100 et régler ensuite le niveau de la piste ou le niveau d’envoi (Send) à la piste. Ça te permettra d’avoir plus de souplesse de pouvoir égaliser ou filtrer l’effet, éliminer une brillance trop présente ou décharger les basses fréquences trop envahissantes. Un Déesseur peut être également appliqué après la révérbe pour enlever l’excès de sibilance.

La piste AUX ou FX permet de consommer moins de CPU en envoyant plusieurs sources avec des niveaux d’envoi différents au même effet. Et tu seras ainsi sûr d’avoir l’effet en stéréo, car si on applique un effet en insert à une piste mono, on aura un effet mono. Ça serait vraiment dommage pour un effet censé donner de l’espace !


Les différents types de reverb et leur domaine d’application

A convolution ou algorithmique ?

Dans la réverbération numérique on a le choix entre algorithmique ou à convolution.

Les réverbes algorithmiques sont basées comme son nom l’indique sur les algorithmes. La qualité sonore va dépendre de la conception des algorithmes par les ingénieurs. Elles peuvent être très complexes pour simuler des types d’espace et demander beaucoup de ressources CPU à ton ordinateur. Elles ont par contre l’avantage d’avoir pas mal de paramètres de réglages et beaucoup de souplesse d’utilisation.

La deuxième solution plus récente, et moins gourmande en ressources est la convolution. La convolution permet de capturer une empreinte sonore d’un espace, d’une machine hardware, d’une réverb à plaque ou à ressort par exemple. En envoyant une impulsion sonore et en l’enregistrant sa réponse (IR, impulse response). Cette empreinte ou réponse impulsionnelle peut ensuite chargé dans l’effet à convolution et être utilisé sur la piste audio, avec les caractéristiques acoustiques réverbérantes de la pièce ou de la machine capturée.

La réverbe à convolution aura l’avantage d’être très fidèle à l’espace capturé mais moins flexible qu’une réverbe algorithmique. Elle est donc aussi plus facile à régler, on importe le paramètre et on ne touche à rien ou presque ! Les convolutions sont fournies avec des banques de réponses impulsionnelles.

Les deux genres d’effets peuvent donc être de type Room, Hall, Chamber, Spring, Plate. Pour ma part il n’y a pas de meilleur choix peu importe la technologie tant que le son est bon.


La réverbération Room

Les réverbérations de type Room simulent des espaces acoustiques de pièces de petites à grandes. Le temps de réverbération se situe entre 0,1 s et 4 s voir plus. Très efficace sur les batteries pour leur donner de l’ampleur, du naturel et du punch. Fonctionne également bien sûr les guitares électriques en rock pour donner un côté live, un côté vivant.

Plug-In VST de Reverb Room

FabFilter Pro-R : Le plug-in FabFilter Pro-R est une superbe reverb dédié de type pièce Room et Hall. Allant de petites pièces à très grandes de style cathédral. Le son est vraiment chouette et l’interface graphique très bien faite ! Elle est dotée de réglages de temps, de dimension de pièce, de taux de Decay, d’ajustement de brillance, de profondeur stéréo, de distance. Les paramètres sont faciles à comprendre. Très malléable elle est dotée en plus d’un EQ 6 bandes post traitement et d’un Eq 6 bandes sur le Decay ce qui permet de modifier la réponse à la fréquence de la pièce simulée, ce qui est assez rare pour le souligner. Cela en fait un super plug-in algorithmique complet et qui sonne d’enfer.

Flux Ircam Verb v3 : Voici un autre vst algorithmique type pièce Room et Hall Peut être un peu plus austère que la FabFilter mais superbement efficace. L’interface demande peut-être un peu plus de connaissances mais le son est splendide, d’un naturel et d’une profondeur incroyable.


La réverbération Hall

Réverbération de type grande pièce, elles sont longues, enveloppantes et donnent beaucoup d’espace. Simulant des halls de concert, ou autres grands halls. Les effets Hall, sont très efficaces sur les orchestres pour donner un effet grandiose. Parfait sur les chanteurs et chanteuses à voix qui demandent de l’ampleur. En général très bien sur les morceaux planants, lents, qui ont besoin d’envergure.

Plug-In Reverb Hall

Relab Development LX480 RHall : La Relab Développent LX480 RHall est une émulation algorithmique de la section Hall, de la légendaire unité hardware Lexicon 480L qui se vend maintenant d’occasion hors de prix. La 480L est dotée d’une télécommande avec 6 fader très intuitive à utiliser. Le plug-in en reprend le fonctionnement et même plus avec l’avantage de la souris. La Lexicon 480L est dans un nombre incroyable de tubes. Le son est fabuleux !

FabFilter Pro-R

Flux Ircam Verb v3


La réverbération Chamber

Les réverbérations de type chamber sont une simulation de chambres d’écho utilisées dans les grands studios à une époque. Les echo chambers étaient des pièces étudiées acoustiquement uniquement consacrées à cet effet. On diffusait le son « dry » (sec) enregistré au préalable via des haut-parleurs, pour réenregistrer le son « wet » (réverbéré) avec quelques micros. C’était un moyen d’obtenir après prise de son, une captation audio de réverbération de pièce. La pièce pouvait être revêtue de différents matériaux et de différentes formes selon l’effet désiré.

Finalement la Chamber donne un effet de type Room. Elle est très adaptée à la batterie, à la guitare et à la voix.

Bill Putman aurait été le premier à utiliser la méthode en 1947 dans une salle de bain.

Bill Putman : https://en.wikipedia.org/wiki/Bill_Putnam

Plug-In de Reverb Chamber

Waves Abbey Road Chambers : Waves Abbey Road Chambers est l’émulation des trois chambres d’écho des studios Abbey Road. En plus d’émuler les pièces le plug-in émule le matériel utilisé à l’époque, microphones Neumann KM53 et le haut-parleurs Altec 605, ainsi que les filtres d’origine RS106 d’EMI et l’égaliseur de présence EMI RS127. Une reconstitution complète de l’original S.T.E.E.D. d’Abbey Road Studios est également simulée. (Send. Tape. Echo. Echo. Delay.) Une boucle de rétroaction passant par la console REDD et les filtres du studio puis repassant par la chambre. Un bien bel outil pour le son légendaire des Beatles.

IK Multimedia Sunset Sound Studio Reverb : Reverb à convolution hybride (VRM) propriétaire de IK Multimedia. Elle émule les pièces et matériel audio du célèbre studio Sound City de Los Angeles. Elle est dotée de ses 3 chambres d’écho, de 3 pièces de prise de son de 3 cabines vocales de 2 Plate, Echoplate et EMT 140, et d’une reverb à ressort AKG BX-20E.


La réverbération Spring

La réverbération à ressort est la première reverb électromécanique conçu par Laurent Hammond (Créateur de l’Orgue Hammond) en 1937. Un ressort ou plusieurs sont tendus entre un transducteur d’entrée et un transducteur de sortie. Le son sous forme de courant électrique envoyé dans le transducteur d’entrée crée un champ magnétique par l’intermédiaire d’une bobine et d’un aimant. Ce camp magnétique perturbe les ressorts en le faisant vibrer et est ainsi récupéré par le transducteur de sortie qui fonctionne à l’inverse.

Le son des des ressorts est très typique et équipe encore un grand nombre d’amplificateurs de guitare. De ce fait elle est très adapté aux guitares électriques, aux orgues et aux synthétiseurs.

Laurent Hammond : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurens_Hammond
Reverb à Ressort Hammond : https://hammondorgan.wikeo.net/la-reverb-a-ressorts.html

Plug-In de Spring Reverb

u-he Twangström : 3 réverbérations à ressort inspirés d’amplificateurs de guitare populaire.
Étage drive & tone pour réchauffer et colorer le son.

PSP Audioware Nexcellence : Émulation de la réverbération à ressort de type Necklace (En forme de collier) introduit encore une fois par Hammond en 1959.

PSP Audioware SpringBox : Simule les réverbérations à ressorts classiques stéréos, 2 à 6 ressorts sélectionnables.


La réverbération Plate ou à Plaque

La réverbération à plaque est un système électromécanique constituée d’une plaque « tôle » métallique tendu aux quatre coins par des ressorts dans laquelle on envoie le son via un transducteur. La vibration est transmise à la plaque et récupérer par deux microphones de contact pour un effet stéréo. Le temps de réverbération peut être contrôlé par l’intermédiaire d’un amortisseur interne. La vibration ainsi produite était utilisée comme effet de réverbération. Les machines étaient volumineuses et lourdes, aujourd’hui des plug-ins reproduisent le son caractéristique de ces unités mécaniques.

Elle peut se révéler très efficace sur les batteries, guitares électriques ou sur les voix. Effet vintage garantie !

La révérbe à plaque la plus connue est sans doute l’EMT 140 introduit en 1957 dont voici une photo.

Reverb à plaque EMT 140

Plug-In de Plate Reverb

Waves Abbey Road Reverb Plates : Émulation de 4 EMT 140 issus des studios Abbey Road utilisées pour les enregistrements des Beatles, Pink Floyd et Radiohead.


Plug-in de Reverb polyvalent

Certains plug-ins sont dotés de tout ou presque tous types d’effets ci-précédemment mentionnés en voici quelques-uns :

Slate Digital Verbsuite Classics : Très bon effet à convolution fournie avec les IR d’unités hardwares légendaires tels que la Lexicon 480, la TC Electronic M6000 ou la Bricasti M7, Eventide SP2016, EMT 250, Quantec QRS, Sony DRE-2000,  AMS Neve RMX-16. Des expansions avec d’autres unités sont vendues séparément. Mais c’est déjà une très belle base ! Et quand on sait que chaque unité coute quelques milliers d’euros ça fait de sacrées économies !

Ce plug-in est très bien fait ultra-simple d’utilisation avec une navigation dans les menus et des options de filtrage clair et très bien pensé. Et un son franchement splendide, un régal.

Test Slate Digital Verbsuite Classics

Waves H-Reverb Hybrid : La H-Reverb de Waves est une réverbération Hybride convolution/algoritmique (FIR), basée sur une technologie innovante de réverbération à réponse impulsionnelle finie. Offrant des queues de réverbération plus riches et plus profondes qui s’intègrent parfaitement dans le mix. Elle est dotée de nombreux réglages. C’est un peu une usine à gaz, mais hyper flexible elle est plutôt gourmande en CPU, mais qui quand on sait l’apprivoiser sonne vraiment comme une grande réverbe pour un prix dérisoire !

Relab Development LX480 Complete : La LX480 est une émulation algorithmique de la Lexicon 480L, avec tous les presets et tous les réglages cette fois. Le son est vraiment sublime.

Relab Development VSR | S24 : La VSR S24 est une émulation algorithmique de la superbe TC Electronic M6000.

Sonible smart:reverb : C’est une réverbe novatrice dotée d’une intelligence artificielle (IA). L’IA analyse la source pour s’adapter au mieux au signal sonore. Ce qui en fait un effet très simple à utiliser, avec une interface graphique très bien faite, épurée et très intuitive. La smart:reverb a un son différent des autres plug-in vst c’est une autre approche, plus moderne, que je trouve vraiment intéressante, avec une entité sonore assez incroyable dans certains contextes de mixage, et un caractère assez unique. Selon moi très adapté à la pop musique par exemple. Une très belle initiative d’innovation !!!


Les Unités Hardwares

Bricasti M7 : la Bricasti M7 est une unité hardware numérique haut de gamme considéré comme l’une des meilleures reverb actuel au monde. Elle est fabriquée aux USA, très bien construite doté de DSP puissant pour gérer ses beaux algorithmes, d’un son de haute définition et d’une musicalité incroyable. Par contre elle fait mal au portefeuille, tu devras débourser 4300 € pour l’obtenir.

Si tu veux t’en approchez tu peux prendre le plug-in dont nous avons parlé plus haut Slate Digital Verbsuite Classics. Il est fourni avec les IR de La bricasti M7.

Lexicon PCM92 : Pour les amateurs du son Lexicon voici le nouveau standard avec les grands classiques sonores de la marque et ses grandes qualités audio.

Vermona ReTubeVerb : Le ReTubeVerb est une vraie reverb 100 pour 100 analogique à ressort et amplifié à lampe. Pour ceux qui désirent la vraie caractéristique vintage des ressorts. Un très bel objet, une belle machine a emmener en concert ou en studio !

Conclusion

J’espère t’avoir guidé dans le monde mystérieux de la réverbération, et t’avoir aidé à en comprendre les principes fondamentaux. La perception acoustique est un vaste sujet et encore une fois rien ne vaut l’expérimentation. Si tu as la moindre question n’hésitez pas à laisser un commentaire à cet article je me ferais un plaisir de te répondre.



Pour en apprendre plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *