Studio d'enregistrement

Vous avez souvent l’impression d’avoir fait le mixage du siècle, vous comparez votre titres à votre morceau favori enregistré dans un grand studio. Et hop vient la déception du siècle. Les ingénieurs du son de grosses productions, sont-il dotés de supers-pouvoirs ?!

L’importance des musiciens et chanteurs

« On ne fait pas d’une patate une orange ! »

J’aime beaucoup cette phrase qui illustre tout à fait la réalité.

 

« -De tout façon je peux chanter faux on peut tout trafiquer en studio!
(Cette phrase revient très souvent)
-Oui mais non si tu chantes faux ça sera comment dire… HORRIBLE !!! »

« -On ne peux pas brancher ma guitare acoustique elle a un super micro ?
-Oui ça serait comme mettre le micro dans le c… d’une chanteuse, pas tip top pour le son »


La plupart des gens pensent que l’on peut faire des miracles en studio. On peut faire beaucoup de choses, mais je vais certainement vous décevoir il va falloir bosser avant d’entrer au studio. Le morceau ne sonnera que si les musiciens et chanteurs sont au point. Si ils savent  faire sonner leur instrument, ou savent comment le faire sonner. L’expérience est payante. Ça serait comme faire un repas gastronomique avec des produits de base de mauvaise qualité, c’est incompatible.

Les musiciens, leurs instruments, la qualité de la composition sont la base, l’essentiel. Le reste mixage, mastering sont là pour mettre en valeur cette base, et là on peut s’amuser comme un vrai Top Chef.

Et oui au risque de vous décevoir Britney Spears sait chanter tout n’a pas été fait en studio et pour Renaud on en fera jamais un Michael Jackson. (ce n’est pas là son point fort, il a d’autres qualités)

 

Les croyances des non initiés

(Je vous conseille de regarder jusqu’au bout, vous allez rire)

La vidéo est excellente mais malheureusement ça ne se passe pas comme ça !

Les musiciens doivent être en place, le batteur précis, la précision donnera la puissance au morceau de la dynamique, ainsi qu’une assise solide, il faut pouvoir s’appuyer sur le couple basse batterie, et ainsi le reste pourra s’envoler ! Et le chanteur ou la chanteuse doit chanter juste et en rythme, pour l’émotion on verra après…

Je conseillerais à tous les musicien d’apprendre à jouer sur un métronome, chose qui n’est pas si aisé que ça en à l’air :  toc, tic, tic, tic, toc, tic, tic, tic, toc, tic, tic, tic, toc, tic, tic tic, toc, tic, tic, tic, toc, tic, tic, tic, toc, tic, tic, tic, toc, tic, tic, tic, …

metronomes

Un truc à rendre fou, mais néanmoins nécessaire, bon courage !!!

Nous avons l’habitude d’entendre à la radio, la télé des musiciens pro, des musiciens exclusifs de studio qui sont habitués à tout ça. Et franchement ça fait une grande part de différence dans le son, la puissance, la dynamique, il va falloir se mettre au boulot !! File répéter avec tes potes, mais fini de lire ça avant.

L’importance de la pièce de mixage (Control Room)

Vous comprenez qu’enregistrer dans une salle de bain n’est pas l’idéal, je crois que vous voyez, à part pour les grands chanteurs de salle de bains bien sûr. Ou mixer dans une église risque d’être compliqué, nous ne voudrions pas déranger Dieu avec des  choses pas toujours chrétienne.

Alors je pense que vous avez compris le message. Je vais développer ci dessous les 4 éléments importants d’une bonne pièce pour mixer.

eglise-web

@Stefan Kunze

Mouais là ça va être chaud pour mixer !

Bonus : de belles reverb de salles de bain et d’église entre autres : Sonnox Oxford Reverb

 

Control Room / Pièce de Mixage

La réponse à la fréquence

La plus neutre possible, la plus plate possible pas d’exagération ni d’atténuation dans toutes les plages de fréquence. Un trou dans les basses fréquences pourrait nous faire monter exagérément la basse ou la grosse caisse parce qu’on ne l’entend pas à l’endroit où l’on mix (et oui ça existe, c’est même un problème récurrent). Ou au contraire une bosse pourrait nous faire sous mixer ces instruments.

Le placement du point d’écoute (appelé le sweetspot) situé dans cette pièce est primordial,  chaque position n’aura pas la même réponse à la fréquence. Il faut trouver ce fameux sweetspot, après on peut se concentrer sur le reste.

La gestion des basses fréquences est très difficile pour le commun des mortel et requiert de gros moyen pour gérer les ondes stationnaire entre autres.

La mise en place de Basstrap (Piège à Basse fréquence), gros et lourd, est utile pour contrôler ces ondes stationnaires, basses fréquences qui squat les coins de la pièce le plus souvent et qui polluent  l’acoustique. Et n’utilisez pas de caisson de basse si votre pièce n’est pas traité dans les basse fréquence, celle ci sont déjà suffisamment difficile à apprivoiser !

Pour le reste des fréquences on peut se débrouiller avec un savant mélange de diffuseurs et absorbeurs acoustiques.

Traitez en priorité les surfaces parallèles (à éviter), murs droit et gauche, sol et plafond, pour éliminer le filtrage en peigne. La solution la plus convenable pour résoudre le problème est ici la diffusion acoustique à l’aide de panneaux dédiés. Autre avantage ça donne vraiment du style !

acoustique-plafond studio
regiestudio-3 studio

Hehe notre studio

Les mesures se font idéalement avec un micro spécifique de mesure omnidirectionnel calibré et un logiciel dédié. Je citerais le très bon Room Eq Wizard parce qu’il est gratuit et très efficace. http://www.roomeqwizard.com/

 sweetspot

 

Le temps de réverbération

Le temps de réverbération de la pièce doit être maîtrisé.

Le choix des matériaux est très important pour gérer convenablement ce temps. Vous aurez bien compris qu’une surface vitré, un panneau en bois, ou un panneau de laine de verre n’auront pas les même propriétés acoustique.

Le principe de cabine de mixage (Control room) le plus utilisé est certainement le Live End Dead End (LEDE) comme ici au Studio Piège à Rêves, parce que très efficace et pas très difficile à mettre en oeuvre.

Le principe fonctionne sur l’absorption acoustique sur la partie arrière des enceintes de monitoring (Dead End: Zone Morte en bon français), donc devant vous. Ici le son ne doit pas réfléchir (pas comme vous hein !) le temps de réverbération doit tendre vers zéro nous voulons entendre que ce qui sort de l’avant des enceintes, ce qui sort de l’arrière ne nous intéresse pas.

Et la deuxième zone (Live End: Zone vivante), ou vous vous trouvez. nous allons ici travailler sur la diffusion pour avoir un temps de réverbération contrôlé, avec des panneaux acoustiques adaptés sur les murs et le plafond. Le parquet peut être ici un bon allié pour garder une réverbération naturelle. Le bois est préconisée dans cette partie de la pièce et dans les studio en général pour avoir une diffusion adapté naturel et un temps contrôlé. 

Ici encore des mesures sont nécessaires à la mise en oeuvre.


La gestion des échos indésirable (Flutter echo)

L’echo flutter est très facile à entendre et assez facile à gérer. Pour l’entendre il suffit de taper dans les mains et d’écouter ce petit écho un peu métallique. Si vous entendez ça ce n’est pas bon signe. Cet écho nuit à la clarté de l’ensemble, les surfaces parallèles encore une fois (murs parallèles, ou sol/plafond) sont les principales source de flutter echo. La solution sera encore ici l’adjonction de diffusion absorption acoustique anti flutter echo.


Les bruits environnants

La chose qui paraît la plus logique, comment peut-on mixer se concentrer avec sans arrêt des bruits qui viennent nous perturber, bruit de frigos, télé, les sources sont innombrable.

L’idéale est donc ici d’avoir une pièce dédié et isolé acoustiquement, pour pouvoir travailler dans des conditions décentes. Certainement le plus facile à gérer ! Un doublage en laine de roche ou laine de verre pourra faire l’affaire, préférez le bois au placo pour cloisonner car il a de meilleurs propriétés acoustiques.

Caractéristique d’une bonne pièce pour mixer

  • Symétrique droit et gauche : Pour ne pas avoir de déséquilibre panoramique
  • Isolé : Pour ne pas être perturbé
  • Traité acoustiquement: Basstrap, Anti Echo Flutter. Diffusion, absorption
  • Murs : Non parallèle, et/ou traité
  • Sole plafond : Non parallèle  et/ou traité

 

A éviter

  • Pièce cubique (Le pire)
  • Murs parallèles
  • Plafond et sol parallèle

 

4 conseils simple à mettre en oeuvre

  • Bossez votre instrument, votre chant, justesse et rythme
  • Travaillez vos composition
  • N’hésitez pas à mettre un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… de traitement acoustique. Les panneaux sont simple à installer, accrocher au mur, coller au plafond. Les basstrap sont à mettre en priorité dans les angles de la pièce, là ou les ondes stationnaire sont les plus fortes. Seul le prix peut rebuter mais c’est terriblement efficace, vos mix vous diront merci !
  • Attention aux surfaces vitrées qui peuvent être des mauvaises une sources de réflexions, dans ce cas là optez pour des rideaux lourds qui arrêterons un peu les hautes fréquences.

Conclusion

Du coups vous commencez à comprendre pourquoi il est difficile d’obtenir le même son à la maison plutôt qu’en studio d’enregistrement. Je vous ai donné quelques pistes pour améliorer vos maquettes, dans le prochain volet de cette série je vous donnerais d’autres combines. Et vous qu’en pensez vous ? Quelles sont vos solutions simple ? Avez vous des questions ?


D’autres articles

Leave a Reply